Dans la Lijnbaanstraat, la ville d’Ostende (BE) crée une oasis de verdure où les habitants peuvent se rencontrer. De plus, plus de vert signifie plus de fraîcheur en ville. Le réaménagement a commencé en janvier 2021 et fait partie du projet européen Cool Towns.

Les étés chauds sont une réalité à laquelle nous serons de plus en plus confrontés à l’avenir. La chaleur étant générée en milieu urbain, la création d’espaces verts en ville est une réponse à ce défi. À Ostende, la grande majorité du centre-ville (la zone entre Vindictivelaan, Visserskaai, Van Iseghemlaan et Leopold IIlaan) est pavée. La Lijnbaanstraat offre la possibilité de briser cela et de créer un point de repos vert dans le centre-ville à cet endroit.

Caractère de jardin

La première phase de la rénovation commencera à partir de février 2021. La société de services publics Fluvius commencera par une installation test de l’éclairage dans les passages inférieurs. L’entrepreneur commencera alors à installer de nouveaux égouts. Vient ensuite la construction de cinq îles vertes surélevées avec de l’herbe, des plantes des prairies, des arbres et des arbustes. En partie à la demande des riverains, la Ville d’Ostende a opté pour un design fleuri et très varié. En fin de compte, la Lijnbaanstraat devrait avoir un caractère de jardin avec une plantation assez détaillée.

Les magnolias en fleurs, les arbres à sept fils et l’arbre Anna Paulowna sont les principaux accroche-regard. De plus, chaque île surélevée disposera d’un coin salon, d’une fontaine à eau et de toilettes entièrement accessibles près de la Ooststraat (passage vers la Kapellestraat). La nouveauté de ce projet est que nous collectons les eaux de surface qui tombent dans la zone dans des bassins souterrains. En période sèche, cette eau peut être utilisée pour irriguer les plantes du centre-ville.

Construction avec plantes grimpantes

Dans la deuxième phase de la reconstruction, il est prévu de placer une construction avec des plantes grimpantes le long des façades des bâtiments environnants. Une structure d’essai a déjà été construite dans la partie nord de la Lijnbaanstraat. N’hésitez pas à jeter un oeil. La Ville a choisi de planter du jasmin étoilé et de la glycine.

Centre-ville sans circulation

Aujourd’hui, cette zone compte 50 places de parking qui disparaîtront à l’avenir. Ces places sont compensées par l’ouverture récente du parking Zeedijk de 244 places. De plus, les parkings Mijnplein, Zeeparking, Kursaal et Visserskaai sont situés à proximité immédiate de la Lijnbaanstraat.

L’un des points d’action de l’Accord administratif est de réduire la circulation dans le centre-ville. Transformer la Lijnbaanstraat en un lieu de repos verdoyant où il fait bon séjourner s’inscrit dans cette vision. L’intention ultime est que les piétons, les cyclistes et les personnes moins mobiles soient prioritaires sur tout autre trafic.

Jardin éphémère et participation

Les résidents locaux et les visiteurs d’Ostende ont pu se familiariser avec les plans en septembre 2019 via un jardin éphémère et une boîte d’information de l’Energiehuis Oostende, où une maquette de la Lijnbaanstraat pouvait être vue et où chacun pouvait aller avec ses questions et idées.

Via la boîte d’information, les habitants ont indiqué que les entrées assez sombres et couvertes de la Lijnbaanstraat provoquaient un sentiment d’insécurité. Ces lieux feront l’objet d’un test d’installation avec un éclairage unique à partir de janvier. Après les travaux, de nouveaux luminaires seront installés dans la cour même. Enfin, il y aura également une surveillance par caméra sur le site.

Villes sympas

Le réaménagement de la Lijnbaanstraat fait partie de l’ambitieux projet européen Cool Towns. En réduisant l’espace pavé, en plantant des arbres et des plantes grimpantes et en introduisant des éléments d’eau, nous pouvons éviter le stress thermique en été.

Si tout se passe bien, les travaux prendront environ six mois. Le coût total du réaménagement de la Lijnbaanstraat est d’environ 2,5 millions d’euros. Étant donné que ces interventions font partie du projet européen Cool Towns, l’Europe investit environ 480 000 euros dans le projet.