Fin juillet et début août, des mesures ont été réalisées à Middelburg (NL) avec trois compteurs Kestrel et une caméra infrarouge. Avec ces mesures, le projet tente de trouver une réponse à la prévention ou à la limitation du stress thermique en centre-ville.

Les mesures ont été effectuées sur les deux sites pilotes. De plus, des mesures ont été effectuées à trois autres endroits pour étudier l’effet des platanes, d’une pergola et de différents types de pavage (de couleur).

Les mesures doivent être prises entre 12h00 et 16h00 à une température minimale de 25 degrés Celsius, par temps clair et au soleil. Des conditions dans lesquelles il vaut mieux s’asseoir dans un endroit agréable et frais à l’intérieur ou à l’ombre. Cela rend la mesure assez difficile. De plus, il n’y a que quelques jours qui y sont éligibles car un peu de nébulosité signifie rapidement que la mesure n’est pas possible. Et dès que le jour idéal apparaîtra via les prévisions météo, il semble qu’il fera plus de 30 degrés Celsius ou bien plus.

Il ne fait pas que trop chaud pour les mesures. Aussi pour les gens de la rue. Le comportement des personnes dans la rue ne peut pas réellement être saisi dans l’enquête. Comme vouloir se garer le plus près possible de la maison ou des commerces. Et bien sûr, de préférence exactement là où le compteur Kestrel mesure pendant 15 minutes.

Ceux qui marchent encore dans la rue ne peuvent s’empêcher de regarder les compteurs. Ce qui a été immédiatement perceptible, c’est que le vent, facteur de chaleur agréable, est nettement moins du côté des voitures en stationnement. Le refroidissement éolien du côté ensoleillé de la rue (sans voitures stationnées) était donc plus faible que le côté ombre de la rue derrière une rangée de voitures stationnées.

En outre, le refroidissement éolien à l’ombre d’un mini-arbre s’est rapidement avéré être 2 degrés plus bas que le refroidissement éolien au soleil dans un endroit plus venteux. Un arbre de taille mini a donc déjà un effet!

Les résultats ont été envoyés à la Hogeschool van Amsterdam. Nous sommes très curieux de l’analyse et des résultats!